Biodiversité

Cette démarche s’inscrit parfaitement dans l’engagement gouvernemental d’atteindre 30 % d’aires protégées sur le territoire provincial d’ici la fin de 2030, un engagement issu des cibles d’Aïchi de la Convention sur la Diversité Biologique.

La création de cette réserve de biodiversité vise à assurer la conservation de la biodiversité naturelle et des valeurs culturelles d’un territoire faiblement habité, à protéger la qualité des interactions entre les activités humaines et la nature, soit les pratiques qui sont réalisées en respectant la qualité de l’environnement, à complémenter l’efficacité d’une aire protégée plus stricte adjacente (Parc National de la Mauricie), de même que la réserve Mastigouche, ainsi qu’à protéger la qualité pittoresque du territoire.

La vitalité économique de notre région y est grandement liée. De plus, la localisation répond parfaitement aux critères établis sur l’importance des zones périphériques aux parcs provinciaux et nationaux en assurant une connectivité et une structuration fonctionnelle entre les écosystèmes.

Tortue des bois

LA FAUNE

  • 123 espèces d’oiseaux dont 10 rares
  • 16 espèces de poissons dont 1 rare
  • 12 espèces d’amphibiens dont 1 rare
  • 6 espèces de reptiles dont 2 rares
  • 5 espèces de chauves-souris, et elles sont toutes rares